Sans Sabrina et Bérengère, nos arrageoises vont poursuivre le pari de la jeunesse






Après avoir cédé 55-64 à domicile face à Chartres, manquant alors la passe de trois succès consécutifs mais remises un peu en confiance avec le succès 44-63 somme toute logique face au Centre Fédéral, nos arrageoises accueillent ce soir une redoutable équipe de Landerneau.
Face à des Bretonnes actuelles troisièmes, meilleure attaque du championnat avec 71, 5 points de moyennes, mais presqu’à égalité avec le duo de tête Angers Toulouse qui comptent un match de plus, la partie s’annonce particulièrement compliquée !
Restant en effet sur quatre victoires consécutives, 72-51 devant Calais, 65-80 à Reims, 75-50 devant Rezé, 45-60 à Chartres, l’adversaire du jour n’a plus connu la défaite depuis le 13 octobre 65-56 à Angers.
Face à ce défi Quentin Buffard compte sur la motivation de son groupe pour faire face « Les absences de Sabrina, et Bérengère, l’inquiétude quant à la présence d’Astan ne nous placent pas dans les meilleures conditions mais c’est inutile de nous lamenter !
Dès le début de la saison, en plus de l’arrivée de plusieurs joueuses d’expérience, le club avait fait le pari de la jeunesse en intégrant plusieurs jeunes du centre de formations dont les cadettes vainqueurs de la Coupe de France.
On va continuer le projet en essayant de trouver le meilleur équilibre entre les jeunes et les plus jeunes »
Face à un adversaire qui dispose d’un effectif complet dix joueuses et de nombreuses rotations puisque celle qui joue le moins compte quand même près de 11 minutes de jeu en moyenne, la partie s’annonce plutôt en faveur des bretonnes , mais chacun le sait , une rencontre n’est jamais joué avant le coup de sifflet final et nous comptons comme chaque fois sur un public nombreux et enthousiaste pour pousser nos demoiselles vers une victoire qui confirmerait le bon début de championnat du groupe .

Arras 6e après 8 journées

Questionné justement sur ce parcours Quentin Buffart souligne une 6e place plutôt intéressante « La remise à jour du classement qui a confirmé, les deux points de pénalité infligés à Calais pour ne pas avoir respecté sur un match le quota de quatre filles de moins de 23 ans, et accessoirement le point retiré à Toulouse nous permettent d’occuper seules la 6e place et de continuer à travailler. Pour le moment les nombreuses blessures ne nous ont pas permis d’exploiter tout le potentiel d’un groupe qui mesure les difficultés mais qui vit bien progresse sur le plan collectif ! »
Comme il se plait souvent à le répéter Quentin évite de se projeter trop vers l’avant car le championnat n’a pas peut-être fini de nous livrer son lot de surprises.

Les autres rencontres de 9e Soirée :
Centre Fédéral –Rezé
Reims- Montbrison
Calais –Angers
Toulouse Graffenstaden
Charnay - Chartres

Nous tenons à remercie Alain pour l'article et Quentin pour l'interview.