Arras - Chartres: Interview Claire Stiévenard:" Nous jouons dans une salle très chaude, on s’y sent « à la maison » et le public est un réel soutien."

Aprés la trêve internationale, le championnat de Ligue 2 est de retour et nos demoiselles joueront à domicile avec l'ambition de confirmer les progrés observés lors des derniers matchs.
Pour ce retour du championnat, Claire, en grande forme depuis le match de Calais, nous a accordé une interview.

Question: Bonjour Claire, aprés les premiers matchs, peux tu nous dire ce que tu penses de l'équipe?

Claire:L’équipe réussit à jouer ensemble depuis quelques temps. Nous prenons énormément de plaisir sur le terrain, la progression en est décuplée.
Je pense que nous allons continuer à progresser avec le retour de Ramata. Les prochains matchs doivent confirmer cette bonne lancée.


Question: Tu as été bléssée lors du premier match mais on voit que tu montes en puissance depuis quelques semaines, peux tu nous dire comment vas tu physiquement et sportivement ?

Claire: Je n’ai plus de soucis physique, je suis à 100% depuis le match de Calais. Et sportivement, c’est un plaisir de jouer avec ce projet de jeu qui me correspond et me permet de m'exprimer individuellement.





Question: Comment te sens tu à Arras ( la ville, l'équipe, le public...)?

Claire:Je connaissais déja la ville en étant enfant mais je la redécouvre en tant qu’adulte.
Je l’aime beaucoup, il y a toujours quelque chose à faire.
Nous jouons dans une salle très chaude, on s’y sent « à la maison » et le public est un réel soutien. Quant à notre équipe, elle est juste parfaite humainement. Nous passons beaucoup de temps ensemble et c’est toujours un plaisir.


Question: Un petit message pour les supporters

Claire:Venez nombreux contre Chartres, le match va être intense et je pense qu’il sera serré, donc on aura énormément besoin de vous à nos côtés.



Vous avez donc compris le message. Venez nombreux aider les Demoiselles d'Arras, elles ont besoin de vous et nous pouvons vous assurer que vous ne serez pas déçu.

Nous remercions Claire pour le temps qu'elle a accordé à notre interview.

Credit Photo:Alain Cugier